L'intégration

 

L'intégration, c'est quoi ... pour qui ... comment?

 

Un enfant de l’enseignement ordinaire éprouve parfois des difficultés d’apprentissages.

Peut-être souffre-t-il de troubles « DYS » ?  …

Ob 2cd907 troubles dys de quoi parle t on anglet png

Peut-être souffre-t-il de troubles de l’attention ou de la concentration ?

Attention

Notre enseignement peut l’aider tout en restant dans l’enseignement ordinaire grâce à un accompagnement spécifique. Il s’agit de l’intégration.

Dès le diagnostic posé par le PMS, un neuro pédiatre, …,les parents peuvent solliciter cette aide.

En accord avec les parents, l’école d’enseignement ordinaire accompagnée de son PMS et l’école d’enseignement spécialisé également accompagnée de son PMS, un projet d’intégration peut se mettre en place en fonction des besoins spécifiques de l’enfant. L’enfant est inscrit dans l’enseignement spécialisé mais reste dans sa classe d’enseignement ordinaire

La législation actuelle prévoit 4 formes d’intégration qui sont les suivantes :

« Afin de promouvoir l'ajustement social et la formation des enfants à besoins spécifiques, l'intégration temporaire ou permanente dans l'enseignement ordinaire d'un élève régulièrement inscrit dans l'enseignement spécialisé, peut être organisée. »

Il existe 4 types d’intégration :

  • intégration permanente totale : tous les cours toute l’année dans l’enseignement ordinaire.
  • intégration permanente partielle : certains cours toute l’année dans l’enseignement ordinaire.
  • intégration temporaire totale : tous les cours une partie de l’année dans l’enseignement ordinaire.
  • intégration temporaire partielle : certains cours une partie de l’année dans l’enseignement ordinaire.

 

Pourquoi l’enfant doit-il être inscrit dans l’enseignement spécialisé même s’il ne le fréquente pas ?

Parce que l’accompagnement de l’enfant se fait par un membre du personnel de l’enseignement spécialisé.  Celui-ci est formé pour accompagner l’enfant à besoins spécifiques.